Hotline Miami – Ze soundtrack

Hotline Miami est un jeu d’action indépendant créé par Dennaton Games (composé de deux suédois: Jonatan Söderström et Dennis Wedin) et publié par Devolver Digital (Série des Serious Sam).

J’imagine que beaucoup d’entre-vous connaissent déjà ce jeu, c’est pourquoi je ne vais pas m’attarder sur le jeu en lui-même (déjà sorti depuis octobre 2012). Pour les mauvais élèves qui ne savent encore rien du jeu, rendez-vous ici. Je ne vais pas non plus m’attarder sur son graphisme retro-16bit-style ou sa violence et son gameplay nerveux, car c’est surtout la musique et l’ambiance si particulière qu’elle suscite chez le joueur qui ma interpellé!

Un rapide tour d’horizon avant d’aller plus loin…

Hotline Miami est un shoot 2D “vu-du-dessus” du type “die and try” qui a notamment a été décrit par Eurogamer comme un “top down fuck’em up”…ce qui résume plutôt bien l’orientation du jeu. Côté scénario, on y incarne un personnage qui devra, par messages interposés, accomplir des missions du type “nettoyage par le vide” pour ensuite revenir prendre ses ordres via un répondeur.

Classer un jeu ou un film dans une catégorie n’est jamais facile, je vais donc prendre un risque et le classer dans un tiroir: ”fiction-action-surréaliste-infiltration-gore-80’s-neo_noir”, mais pour donner une indication plus évidente, le jeu puise clairement son inspiration dans des films comme “Drive”, “Reservoir Dogs” ou “Cocaïne Cowboy” et évidemment la série Miami Vice.

Alors, pour en venir au coeur du sujet, mon coup de coeur va surtout à la bande originale du jeu qui – pour ma part – fait toute la différence.

Comme j’aime bien les tiroirs, j’ai cherché une classification du style musical général à cette B.O. et  je pencherai plutôt pour de la “retro-futur” ou de “l’électro-80s”.

Au menu de la B.O. on retrouve Sun Araw, M.O.O.N., Perturbator, Jasper Byrne, Scattle, Elliott Berlin, Coconuts, Eirik Suhrke et El Huervo. Mais pour vous faire une idée complète voici la tracklist …

La tracklist

“Horse Steppin” –   Sun Araw
“Hydrogen” –   M.O.O.N.
“Paris” –   M.O.O.N.
“Crystals” – M.O.O.N.
“Vengeance” – Perturbator
“Deep Cover” – Sun Araw
“Miami” –   Jasper Byrne
“Hotline” – Jasper Byrne
“Silver Lights” – CoConuts
“Daisuke” – El Huervo feat. Shelby Cinca
“Turf” –   El Huervo
“Crush”   El Huervo
“Knock Knock” – Scattle
“Musikk per automatikk” – Elliott Berlin
“Miami Disco” – Perturbator
“Release” –   M.O.O.N.
“A New Morning”  – Eirik Suhrke
“Flatline” – Scattle
“Electric Dreams” – Perturbator
“Inner Animal” – Scattle
“It’s Safe Now” – Scattle

“ça m’fait des frissons partout…”

Un album bien chargé niveau talent, qui souligne encore toute l’intelligence de Dennaton Games quant au choix des artistes. La BO plonge le joueur dans une ambiance tantôt smooth et plânante qui fera penser à un mélange de Drive et de Big Lebowski, tantôt du bien nerveux voir oppressant (ce qui ne manquera pas de vous booster durant un niveau ou l’autre… vous poussant évidemment à commettre des erreurs).

– Petit clin d’oeil: une des tracks de M.O.O.N.  utilise un son de synthé typique utilisé par Vangelis dans les crédits de Blade Runner 😉

Ma mention “+1” de la tracklist de Hotline Miami va à “Perturbator” pour son travail d’ambiance et son approche très dark-future. Je conseil d’ailleurs de passer ses titres dans une playlist pour des parties de Shadowrun ou autres ambiances noire d’anticipation…

Si vous voulez allez plus loin et découvrir le travail de Perturbator, faites un tour sur sa page Bancamp sur laquelle vous trouverez ces deux albums et un EP. Un voyage garanti dans une ambiance sombre et futuriste teintée d’une indéfinissable touche retro.

Si besoin était de confirmer encore l’ancrage shadowrun/bladerunner/cyberpunk de Perturbator, celui-ci a réagi à la sortie du trailer du futur jeux de CD Projekt “Cyberpunk 2077” et a proposé sa propre version accompagnée une musique de son cru! L’effet est instantané, bien que la musique originale (Archive) soit une bonne idée, la version de Perturbator colle incroyablement mieux et ne se contente plus d’accompagner les images mais enveloppe totalement la scène dans une ambiance techno-noir du meilleur effet! Je ne cache pas le petit frisson à la seconde 23 (avec un bon casque et le volume au taquet)…

Du bon stuff

Autre album très sympa que Perturbator a sorti avec Protector 101: “SPLIT C44” http://revolvingdoorrecords.bandcamp.com/album/split-c44

Une bonne source pour découvrir de nombreux artistes souvent mal ou peu connus:
https://soundcloud.com
http://bandcamp.com

Quelques illustrations sympas:

Illustrations de la cover du jeu Hotline Miami: Niklas Åkerblad
Illustrations des covers de Perturbator + quelques titres : Lueur verte
Illustrations de El Huervo

Laissez un commentaire