Senhime Zesshō Symphogear- Flash Review

Sympho

Coup de coeur anime de l’été, seulement 13 épisodes, un fond d’action basé sur la musique, Symphogears à tout l’air d’un anime plat aux premiers abord sur fond de magical girl, mais c’est la ça force, c’est après 2 épisodes tout autre, et plus on avance ,et plus ça change, pour tout fan de j-pop rock ou de la Seiyu Nana Mizuki, vous serez ravis.
Alors que les premières images nous montre deux jeunes fille dans une armure assez typé,croisé entre Mai Otome et un magical Girl,et pourtant il n’en est rien puisque l’anime est avant tout un anime d’action et de combat,la séquence d’equipement de l’armure est très courte, environ 6 secondes, mais à l’avantage d’avoir plus la classe qu’un ” je danse dans tout les coins pour faire apparaître à la chaîne des bouts de tissus censé me protéger d’une griffe acérée ” et il y à de vrais armes (oui non parce que le “Happy love magic beam “c’est joli mais c’est pas une vraie arme). C’est toute cette surprise qui fait qu’après un ou deux épisode on a bien envie de savoir la suite, on est donc parti pour un Synopsis sans Spoilers de préférence et une petit review de l’anime.

SHSYMG

Histoire:
De ce coté la aucun soucis, une histoire quoiqu’un peu classique pour certain ,elle n’en a pas moins quelques jolis rebondissement très inattendu.
Tout commence avec une jeune fille dans un cimetière qui pleure sur la tombe de quelqu’un, puis après le générique nous tombons au concert de “Zwei Wing” un groupe de deux idols qui nous interprète une chanson, jusqu’a ce qu’elles soient intérronpue par “les noise” ce sont des être gélatineux de différentes formes qui si il vous touchent vous transforme en poussière, oui oui rien que ca.
Noise

“Z’ont pas l’air gentil eux”

Mais nos deux idols se révèle être deux guerrière, et revêtent leurs armure en entonnant un petit chant très cour dans une langue inconnue (peut être de l’allemand ou du latin mélangé), nous découvrons donc un peu le principe du combat contre les noises, il faut chanter pour garder l’armure active et puissante au combat car elle est alimenté par le force de la voix du porteur. Mais sur cette attaque les noises sembles être trop nombreux, brisant la lance d’une des filles, un fragment de celle ci viens se ficher dans le corps d’une jeune fille prise dans le feu du combat, jugeant cela trop dangereux notre héroïne en orange décide d’utilliser l’arme ultime des détentrice de relique Symphogears, qui anéanti tout noise a la ronde, décuple énormément le pouvoir mais a la fin du “temps imparti” on meure, Et oui rien que ça !
Après ce combat nous retrouvons la jeune fille blessée deux ans plus tard, le fragment n’a pas pu lui être retiré mais elle n’est pas en danger avec, elle a donc repris sa vie. Mais alors d’un soir ou elle et son amie se font attaqué par les noises, elle arrive a déclencher le fragment, revêtant une armure, mais étant légèrement berserk sur les bords. La membre et guerrière restante des Zwei Wing la trouve et elle est donc recrutée au seins d’une organisation qui combat le noise.

Crazy

“Moi taper !”

Malheureusement je ne peux rien dire de plus sans commencer à Spoiler.
Musique et graphique:
Niveau musique les OST sont bien travaillé mais comme il y a pas mal de combat on entend surtout les chansons des personnages en combat.
Pour le coté graphique, l’animation est vraiment bien travaillée, c’est fluide et agréable, bien il n’y à pas trop de coiffure extravagante au niveau charadesign (sauf peux être une des héroines Tsubasa), mis à part ça les attaques sont parfois ponctuée d’un style traditionnel japonais lors de leur lancement ce qui donne un décalage très samouraï à des attaques qui n’ont rien a voir, mais ca reste très classe. Les transformations sont elle aussi assez agréables, courte et graphiquement travaillée, c’est un pur bonheur de ne pas avoir un “Henshin” Culcul et super long.
En Conclusion: Fan de Magical Girl, courrez le voir ! Fan d’Action Allez y encore plus vite ! ne vous laissez pas berner par les 2 premiers épisodes et savourez cette petite perle passé quelque peu inaperçu dans le flot des manga populaire durant l’été.

Laissez un commentaire